La politique immobilière

L’immobilier est une source d’attractivité et de bien-être des usagers et des personnels. Le rôle de l’université en tant que propriétaire et affectataire repose sur cinq principes.
Une volonté politique sans faille : l’établissement doit être capable de fixer sa stratégie immobilière et de préciser ses objectifs de rationalisation, il doit être capable de rendre un arbitrage clair sur les orientations stratégiques et les projets de réorganisation des locaux à l’aune d’indicateurs d’activité et de performance partagés par la communauté universitaire ; les objectifs doivent bien entendu inclure la performance énergétique raisonnée et la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Une responsabilisation des occupants dans la gestion des occupations et des locaux : une vigilance particulière doit être apportée et doit s’exercer notamment sur la mise en place d’un dispositif contractuel vertueux d’occupation des locaux par les usagers et de location aux partenaires extérieurs afin d’optimiser les surfaces disponibles.

La mise en place d’outils de pilotage de l’ensemble du système : des outils de gestion modernes et des indicateurs de référence doivent être élaborés pour être partagés avec l’ensemble des acteurs.
Une communication accrue et professionnalisée sur les éco-comportements notamment via la mise en place de stratégies participatives (dialogues étroits usagers/concepteurs/maintenance) et d’intéressement à la performance.

Le projet, ambitieux, implique comme condition nécessaire de sa réalisation la mise en place d’un mécanisme de financement récurrent.
En effet, à terme le maintien d’un patrimoine immobilier au meilleur niveau ne peut intervenir qu’en mobilisant la totalité des ressources possibles (crédits de fonctionnement intégrés à la DGF annuelle, crédits de maintenance, crédits de mise en sécurité des plans spécifiques et crédits d’investissement du CPER et hors CPER). Dans cette perspective des projets d’envergure à l’échelle du site clermontois (cf : l’Eco-Campus des Cézeaux) devront être soutenus.