La politique territoriale

La fusion des deux Universités a pour premier objectif de renforcer la visibilité et l’attractivité de l’université aussi bien à l’échelle nationale et internationale qu’à l’échelle territoriale : loin de s’opposer, ces différentes échelles sont au contraire étroitement interdépendantes et articulées. La nouvelle université entend renforcer sa contribution au rayonnement des territoires auvergnats et à leur développement économique, social et culturel. Elle doit pouvoir répondre de façon encore plus réactive et efficace aux attentes exprimées par les acteurs territoriaux – qu’il s’agisse des collectivités, de l’Etat en région et des acteurs du monde socio-économique – dans ce qui relève de ses principales missions : formation initiale et continue, recherche, innovation, transfert, diffusion de la culture scientifique et technique. Elle participe également de la vie universitaire des territoires, élément d’attractivité de plus en plus discriminant pour les étudiants comme pour les personnels de l’université.

Fruit d’une concertation entre la gouvernance de l’établissement et ses partenaires territoriaux, la stratégie territoriale de la nouvelle université doit croiser ces différents enjeux de service public, afin de développer en différents lieux de la région Auvergne de véritables campus universitaires, qui constituent autant d’interfaces entre l’université et la société. Cette politique s’appuiera sur les implantations actuelles des deux Universités, présentes dans les quatre départements de la région Auvergne. La mise en oeuvre de cette stratégie doit aboutir à une identité particulière pour ces campus, au sein d’une approche intégrée et cohérente de l’ensemble des sites sur lesquels l’activité de la future université se déploiera.